03/02/2019

Jusqu'en mars , c'est le moment de détruire les nids.
Un arrêté du maire porte obligation de supprimer les nids des chenilles processionnaires. Vos élus vous remercient de le respecter pour le bien de tous et par respect pour ceux qui le font.

Vos élus vous demandent de lutter contre l'invasion de la  chenille processionnaire du pin en milieu urbain. Nous assitons à une prolifération remarquable des nids,  et  les chenilles ont commencé leur développement dans les cèdres. Nous vous recommendons d'abattre ces pins surtout s'ils sont présents en nombre sur votre terrain.
Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour l'homme et les animaux domestiques.  Lorsqu'elles se sentent agressées et  lors de leur mort, elles projettent des poils microscopiques chargés d'une toxine
Le contact avec les chenilles s'avère également très dangereux, voire mortel, pour les animaux domestiques ( chats, chiens, chevaux, bétail...). Les contacts répétés avec les poils urticants aggravent la réaction des individus et peuvent devenir mortels.
Ci-joints, une fiche distribuée à chacun dans la commune , un guide pratique édité par l'INRA, ainsi que l'arrêté du maire, exécutoire,  qui porte obligation de détruire les nids. C'est possible jusqu'à mi-mars. Ensuite, la pose de piège le long des troncs d'arbres, permet de capter les chenilles lors de leur descente des nids en procession. L'intervention d'un professionnel est préférable.