Les mares communales

Les mares de la commune:  Préserver la biodiversité

Les mares représentent un patrimoine souvent négligé. Notre village tient beaucoup à leur préservation.
La mare est aussi un milieu de vie, un monde en miniature aux caractéristiques originales liées à ses dimensions réduites et au calme de ces eaux.
Une mare bien entretenue est riche en espèces :
►Les végétaux immergés (algues élodées...) partiellement immergés (renoncules aquatiques...), flottant en surface ( lentilles d'eau...) ou poussant sur les bords (iris, jonc, roseaux...) sont les supports d'une vie animale intense.
►Du plus petit (plancton)  au plus gros (oiseaux,mamifères), en passant par l'amphibie (grenouilles, tritons) la mare fait vivre toute une communauté.


Notre village compte 4 mares communales et de nombreuses mares privées, qui jouent un rôle fondamental de bassin de rétention, en partlculier dans le quartier de l'église, que l'on appelait autrefois le  secteur des Fontaines, tant les sources y sont nombreuses.  Saint Lucien tient beaucoup  à la préservation de ses mares. L'intérêt de leur biodiversité a été testé par M. Benoît ALLARD, conservateur des Espaces Naturels de la Région Centre-Val de Loire.

La mare de Saint Lucien, comporte une flore aquatique assez riche.  Il convient également de limiter la prolifération des nénuphars qui étouffent les algues plus rares.  Elle reste un lieu de convialité, au centre du bourg, près du lavoir.. Son entourage maçonné est peu favorable à la reproduction des espèces animales, qui ont besoin de bords en pente douce et végétalisée pour aller s'y reproduire. Elle sera la seule mare à pouvoir recevoir des poissons. Et il y en a ! Elle sera rénovée ultérieurement, en même temps que le lavoir et ses fossés.

La mare de La Louvière, qui porte le joli nom de Mare à Bizet  a révélé la présence marquante de tritons palmés et de nombreuses larves de libellules Agrion, dite Demoiselle, et ce malgré son envasement et la prolifération de lentilles d'eau du fait de son ombragement.


La mare de Chenicourt n'a pas pu être testé, un habitant précautionneux a cru bon d'enlever les testeurs plongés dans la mare, attachés par un fil, les confondant sans doute avec des bouteilles plastiques.  Compte tenu de son état dégradé du fait de la présence de nombreux canards pendant moultes années, d'un envasement conséquent, il était néanmoins peu probable  d'y trouver des signes d'une biodiversité digne d'intérêt. C'est cette mare que la commune a fait le choix de réhabiliter en 2017.
Son rôle est également indispensable puisqu'elle reçoit les eaux pluviales excédentaires des rues des Marnons et de la Mare.


La mare de Saugis a été restaurée il y a quelques années. Elle abrite des larves et des tritons en nombre conséquent, ainsi que des larves de libellules.
Voir photo ci-dessous, ainsi que M. Allard posant ses pièges, sans danger pour les larves que nous avons remises à l'eau.